Accueil > Vie de l'association > Activités passées

Activités passées

Sortie de Noël 2012 au Casino "Le Pharaon"

                

*******************************************************************************

Visite du Centre de tri Veolia à Rillieux, mars 2013

                               repas "Chez Sophie"

****************************************************************************************

Visite de la Pagode Bouddhiste, mai 2013

                

*******************************************************************************************

Concert au Festival d'Ambronay, septembre 2013

                                 

***********************************************************************************************

Repas de Noël à     " la Hugonnière", 16 décembre 2013

Les photos sont à paraïtre

 

**********************************************************************************************

Souvenir de la représentation Guignol de Janvier 2006.

Jean Louis Péchoux est l’auteur de ce texte et fut l’acteur principal de cette représentation

Le 13 Janvier 2006

Notre grand reporter est allé recueillir les propos de la mère Cotivet après ses prestations de la sortie Guignol du 13 Janvier. Nous avons reproduit fidèlement ses propos exprimés en language vernaculaire. N’y avait que du beau monde c’te matinée. Pensez don, que des gognants de l’A.E.L ! J’en croyais pas mes agnolets : tout le gratin de la saucisse-nation des embierneurs yonnais de la rue du quai J’en Moule Un, au treize en bord du Rhône après de Grand Tiâtre.

L’A.E.L une vieille âne-sociation que date de mille huit cent septante et huit reconnue d’inutilité publique. Z’étaient tous là nos gones : n’y avait pas une déjection ! Et moi, grande bartaviôle que m’était pas méfiée. Si j’avais su je me serais mieux gaunée qu’acque des rafatailles toute rapetassées. Enfin... !

Y’avait le Parsident Parasol, un homme ben élevé, pas caquenano du tout, éduquançé au pyçée Jean Perd Un, j’enretiens deux que ça s’appelle une coinche. Le Parsident l’a été pormoteur entreprenant : y pétrissait le béton à la tonne, à moins que ce soye le téton à la bonne ? Allez savoir ! L’avait sa fenotte : l’Ablette, quétait bien canante. Moi j’en connais pas un comme le Parsident qui se démangogne tant si fort pour l’A.E.L. Par ainsi, jourd’hui le voila décoré des palmes académiques, une merdaille que l’a reçu des mains du Parfait de Région.

J’y ai vu le Roger Duchemin qu’a tout fait dans le lit et la tirature. Même apprentisse y savait tout le Vit que tord Hugo. Pouvait bajasser tous les allessecandrins de son Boz pas endormi du tout. S’est bien assagi ce galope chopine de puis que s’est retiré au bord du lac du Bourget que bouge plus trop.

N’y avait aussi le Rabut, un vrai gône né natif de Saint-jean, même que chez lui l’avait des bardanes que descendaient des croisades. Dans la vie, n’était un génial en chimie orgasmique, mais n’était bien plus génial en folisophie. Pi un vrai historien de la musique : l’a dégotté un gône que savait si bien poser des notes dans la potée qu’a defunté trop tôt d’une tuberoverdose. Savez, c’est quand on a des cuchonnées de bestiôles, des bâches-agiles-de-coq dans le gigier qu’on peut plus respirer, plus faire le coq aux haricots. Brefle, le pauvre Panay(1),paix à son âne.

Au moment que j’avais l’embuni que me grabotait, j’ai remarqué le doqueteur Cradino. J’y ai pas reconnu tout de suite paque d’habitude il a le galure vissé sur l’os qui pue, que s’en défait même pas à table. L’était merdessin vers les Anfilles, especialisse des maladies de la vénéré au logis. L’avais trouvé la formule : sida tu donnes ; sida pas tu donnes pas. Aussi l’a reçu pour çà le turban rouge, une merdaille pour y dire mieux ques’appele la région d’horreur.

D’ailleurs, n’y avait partout des merdessins et des majors et on n’aurait pa eu intérêt à y prendre le bocon ou la grippe arrière pasqu’alorsse y t’auraient vite râcler tes espinchaux que t’en as jamais de trop ! Failliblement ceusses là y z’on l’art de la science de te trouver du mal que va leur faire du bien. La preuve : sont riches comme prépuce !

J’y ai vu le Bébert Gogo qu’a taxidermisé tout Yon avant de verser dans la retraite, le Professeur Riquet Perrot ou le Perroquet rit comme on dit quand on veut faire un autre pet ; et pi le Johannès Très Vieux qu’a connu tous les maires de Yon depuis le Doudou Herrot jusqu’à l’imposteur Collombo, en passant par le Zizi et le Nickel blanc...non !...le Michel Noir.

Y’avait même le Donald qu’avait quitté son carnotzet de Lausanne dans le canton de Vaud et de vache. C’est ben le seul canard, le Donald, qu’a jamais pu faire coin-coin y fait que oin-oin, t’y pas.

Y’avait la Marinette, chevrette anciennement désagregée de grand-mère au lyçée Tire-Jus, le Michou Gay qui n’en n’est pas un, l’architeste pris de boisson que n’avait pris aussi une grosse rate que l’empêchait de pisé...

Et pi n’y avait, j’en étais censément toute bouliguée, les soeurs Sauvage. Ah ! ces petites fenotes,aque des chalus plein de luisance que transperçaient le coeur de ces godiches de collachiens. Des vraies chiquettes, qu’a coté d’elles , les taupes bordel comme le Claudia Choufleur ou la Y’Neige de la Fesse d’Ange c’est de la gnognotte.

Y’en a quand même de l’A.E.L. qu’étaient pas là ! Comme le vrai champignon de la chi-au-lit est-ce-tes-triques, le Professeur Du Bénard que te peut te déclaveter la ganache en un tournemain et t’en reposer une autre. N’aurait peut-être pas eu de plce pasqu’on était en surcomble.

Pour sûr, ce soir là, on s’est ben benaisé avec une cuchonnée d’aéliens, si tant que j’en avais le honteux tout mouillé et les agaçins qui dépassaient de mes bamboches. Sans compter qu’avec la corniôle racornie y’a fallu que j’aille m’arroser le fanal avant d’entonner la chanson des potaches, et pi aller faire péter la miaille au Chignol, vigoret comme un cayon , que nous avait deponteler la rate.

(1) Note de notre reporter : La mère Cotivet fait allusion au musicien Panay qu’Yves Rabut a sorti de l’oubli présenté sur notre site dans la rubrique des Elèves Célèbres.

**************************************************************************************************

Concert au Festival d'Ambronay, septembre 2014

****************************

En octobre une visite du Lycée Horticole de Dardilly avec repas au restaurant d'application

********************************

Accès adhérent

Agenda

<<  Octobre 2018  >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31